article questions réponses

(Presque) toutes les réponses à vos commentaires sur les réseaux sociaux

 

Retrouvez ci-dessous (presque) toutes les réponses aux commentaires / questions que l’on retrouve régulièrement sur les réseaux sociaux ou en bas des articles de presse en ligne. Et oui, les monnaies locales sont encore peu connues du « grand public », elles posent alors question, elles font débat… Et c’est une bonne chose ! Car elles mettent le sujet central de la MONNAIE au cœur de l’espace public !

 

« C’est un gadget sans contrepartie financière sécurisant la réalité et valeur de ces papiers »

Les monnaies locales citoyennes sont encadrées par l’article 16 de la Loi ESS de 2014 consultable sur le site de Legifrance. Les monnaies locales sont considérées comme des titres de paiement, pouvant être émis et gérés par des structures de l’Économie Sociale et Solidaire.

Elles sont également inscrites au Code Monétaire et Financier.

La loi oblige les monnaies locales à avoir un fonds de garantie en euros équivalent à la somme d’unités de monnaie locale en circulation. Ce fonds de garantie permet à tous les utilisateurs d’être remboursés si jamais l’association porteuse de la monnaie locale venait à disparaître.

A La Gonette, ce fonds de garantie est placé à la Nef et au Crédit Coopératif. Les deux banques les plus éthiques et transparentes en France. Le fonds de garantie est une base à partir de laquelle ces banques peuvent faire fructifier cet argent pour financier des projets environnementaux, sociaux et culturels et de l’Économie Sociale et Solidaire.

 

« Ma photocopieuse va fonctionner ! Une monnaie de singe ne doit pas être très sécurisée« 

Bonne chance l’ami !

Et peut-être placerez-vous vos gonettes dans un paradis fiscal ? 😀

La Gonette est une monnaie sécurisée. Ses billets comporte plusieurs niveaux de sécurité, (cliquez ici pour voir) : filigranes, fibres de couleurs, bandes grises en encre métallique, qualité d’impression, fibres photosensibles, papier spécial et QR code unique sur chaque billet.

 

« La Gonette, une monnaie de bobo écolo ! »

1 gonette = 1 euro. Le pouvoir d’achat reste identique. Certains commerces partenaires pratiquent des prix plus élevés (comparés aux supermarchés comme Carrefour ou Leclerc) notamment parce qu’ils rémunèrent mieux les producteurs locaux, parce qu’ils proposent des produits de saison et souvent bio.

Sur plus de 350 partenaires, ces commerces représentent environ 10% du réseau. Les autres : librairies, associations, entreprises, artisans etc, pratiquent des prix tout à fait « normaux ».

Sur le plan alimentaire, le réseau de La Gonette compte également de plus en plus d’épiceries solidaires, pratiquant des prix plus bas que la moyenne et des épiceries de déstockage luttant contre le gaspillage, là encore moins cher que la moyenne. Sur le plan solidaire, la gonette compte notamment aussi des entreprises de réinsertion professionnelle, par exemple Envie Rhône, ou bien Solenciel.

La Gonette se veut être un outil monétaire commun, accessible à tous.tes. Voir la charte de valeurs.

 

« Ok 1 gonette vaut combien d’euros ? On à déjà eu le coup avec les francs on se fera pas en***** une seconde fois ! » (oui vos commentaires sont parfois violents 😉)

1 gonette = 1 euro. Les gonettes sont vouées à circuler sans cesse sur le territoire de la région lyonnaise, ne peuvent sortir du territoire, ni être mises en banque. Elle irriguent donc les circuits économiques locaux. De l’autre côté, les euros échangés sont placés en banque éthique : à la Nef et au Crédit Coopératif. Ils constituent un fonds de garantie et permettent de financier des projets responsables et en faveur de la transition écologique et sociale.

Les monnaies locales sont complémentaires à l’euro, elles ne cherchent pas à le remplacer. La diversité monétaire apporte de la résilience économique. Petite explication avec l’exemple de la biodiversité : les forêts sont constituées de différents types d’arbres. Cette diversité d’arbre permet aux forêts de résister à l’invasion de nuisibles ou à des feux (les bois et les feuilles ayant différentes propriétés). En économie, l’euro est une devise utile pour faciliter les échanges européens et internationaux. Les monnaies locales sont des outils monétaires utiles pour répondre aux besoins précis des territoires locaux (à l’échelle d’un département ou d’une région) et pour maintenir la richesse créée localement, sur le territoire.

 

« Cela va encore certainement engendrer des frais pour les commerçants »

Pour utiliser la Gonette, les professionnels et associations remplissent un formulaire d’agrément et adhèrent à prix libre et conscient.

Une fois l’adhésion faite, l’utilisation de la Gonette n’a aucun frais pour les commerçants. Contrairement aux paiements en CB par exemple qui génèrent des frais devant être versés à Mastercard ou Visa. La Gonette a également un moyen de paiement numérique, sans frais pour les commerçants.

 

« Du coup ils paient les impôts en Gonette ? »

Comptablement et fiscalement 1 gonette = 1 euro. Dans leur comptabilité, les professionnels adhérents ne déclarent donc que des euros et paient leurs impôts en euros. Les gonettes sont utilisées pour la vie quotidienne (courses, sorties, restauration, culture…) ou pour des services en BtoB (communication, comptable…).

« On joue au MONOPOLY ? »

Allez, répondons un cliché pour une question cliché : pour les banques commerciales et les traders, la monnaie sert à amasser de la thune en swapant à la baisse sur les CDO ou les MBS.

Pour La Gonette, la monnaie est un outil commun gérée de manière démocratique au service de l’Humain, de la Nature et des besoins du territoire lyonnais.

Alors qui joue au Monopoly selon vous ? 😉

« Je vais déjà dans les commerces locaux avec des euros, ça change rien !« 

En êtes vous sûr ? Lorsque vous échangez vos euros en gonettes, un double impact se créé :

  • les gonettes vont alimenter une économie locale et réelle et circuler sans cesse sur le territoire lyonnais, ne pouvant être mises en banque, ni sortir du territoire.
  • les euros échangés seront placés en banque éthique (La Nef et le Crédit Coopératif) pour financer des projets à plus value écologique, sociale et culturelle. Rendez-vous sur le site de ces banques, c’est transparent 😉

Alors, ça change rien ?

 

« Donc le seul argument de cette monnaie est de montrer qu’on achète local, c’est un peu limite comme argument à part nous prendre pour des c***« 

Mais c’est bien plus que cela et nous sommes heureux de vous l’apprendre !

Plusieurs intérêts d’utiliser une monnaie locale :

  • Prendre part à la gestion démocratique d’une monnaie : 1 adhérent = 1 voix
  • Maintenir l’argent au sein d’une économie réelle et locale : la Gonette ne peut être mise en banque, elle est donc vouée à circuler créant de la richesse sur le territoire de la région lyonnaise
  • Alimenter une finance éthique : 1 gonette = 1 euro en banque éthique
  • Soutenir les professionnels engagés dans la transition : les dépenses en monnaie locale sont fléchées vers ces professionnels mis en lumière
  • (Re)créer du lien social et une résilience économique : nous pouvons décider ensemble, d’accorder notre confiance en cette monnaie en cas de crise
  • Rendre possible les activités d’éducation populaire autour de la monnaie : formations mensuelles gratuites, interventions scolaires

 

Par ailleurs, les monnaies locales ont un réel impact social dans 5 dimensions : la citoyenneté, la solidarité, l’écologie, l’économie et les dynamiques territoriales. Consulter le rapport ici

 

👉 Enfin, l’endroit par excellence pour aborder ces questions encore plus en détails et échanger de vive voix est la Formation aux monnaies locales que nous organisons tous les mois ! Consulter notre calendrier

Cet article pourra être actualisé suivant les petites pépites que vous écrivez sur les réseaux sociaux, on se fera un plaisir de vous répondre ! 😀