Maintenir l’argent au sein d’une économie réelle et locale

 

Tandis que l’euro finit tôt ou tard sur les marchés financiers ou dans un paradis fiscal, la Gonette ne peut être ni mise en banque, ni sortir du territoire lyonnais. En effet, lorsque vous payez votre boulanger en euros, ce dernier paiera quelqu’un à son tour, qui déposera ces euros en banque ou qui les dépensera dans une structure qui les fera partir dans la sphère spéculative. À partir de ce moment-là, ni vous, ni votre boulanger, ni les autres acteurs de votre territoire n’y ont accès. L’euro circule alors sur un marché virtuel auquel seuls des experts ont accès : banques, traders, États, grandes entreprises… Mais pendant ce temps : comment font les acteurs du territoire pour échanger et subvenir à leurs besoins ? La Gonette est une partie de la solution à cette dérive : la monnaie locale est vouée à circuler sans cesse sur le territoire lyonnais, alimentant les acteurs du territoire et leurs besoins. C’est en circulant, et d’autant plus, sur un territoire local, que la monnaie créé de la richesse