billet_mystere

La Gonette se dote d’un nouveau billet

La Gonette se dote d’un nouveau billet !

Nous sommes au mois de mars, un peu plus d’un an après la mise en circulation de La Gonette sur le territoire de la région lyonnaise, le 7 novembre 2015. Si nous étions déjà satisfaits de voir ce projet de longue date porté par un groupe de citoyens se concrétiser, nous sommes très heureux  de voir que des milliers de personnes utilisent cette monnaie pour régler quotidiennement une partie de leurs achats. A ce jour, plus de 80.000 euros sont en circulation au sein d’un réseau de partenaires qui n’a de cesse de s’étendre.

Après consultation des diverses parties prenantes du projet, notamment les premiers concernés que sont les utilisateurs et les partenaires, nous avons décidé que le moment était opportun pour proposer un nouveau billet qui faciliterait des transactions plus importantes en gonettes.

Un billet d’une valeur de 49 gonettes, pourquoi ?

C’est donc avec grand plaisir que nous vous présentons ce mois-ci notre billet de 49 !
Comme toutes les décisions qui se prennent à l’association, celle-ci a été prise au consentement par l’ensemble des membres actifs du projet qui souhaitaient y participer. De longues discussions, nous ont donc conduits à opter pour un billet d’une valeur atypique.

Pour comprendre les raisons de ce choix, il convient de rappeler qu’une des dimensions essentielles de ce projet est celle d’une réappropriation citoyenne de la monnaie pour soutenir une véritable transition écologique et sociale de notre territoire et de nos modes de vie. Nous sommes convaincus qu’il est primordial dans une société qui se veut démocratique d’informer les citoyen-es sur la manière dont est régi ce qui sous-tend toute notre économie de marché : la monnaie.

Le projet de la Gonette vise aussi à interroger nos choix de consommation, le rapport que nous entretenons individuellement ou collectivement à l’argent, à la valeur des choses… A travers la diffusion de ce billet atypique, nous trouvons intéressants de questionner les conventions qui façonnent nos habitudes. En effet nous sommes bien conscients des appréhensions que peuvent susciter l’usage d’un billet de 49 gonettes qui rompt avec la comptabilité en dizaines. De la même manière la monnaie locale vient perturber l’ordre économique et monétaire en vigueur pour ouvrir de nouveaux possibles.

Si les monnaies complémentaires connaissent un essor sans précédent à l’échelle mondiale depuis une dizaine d’année,  ceci est lié au fait que les politiques monétaires et économiques qui sont menées à l’échelle des états ou des institutions supranationales sont de plus en plus contestées. Quand, en 2008, une énième bulle spéculative a manqué d’emporter tout le système bancaire, nous avons pu prendre conscience de l’opacité et de l’avidité du monde de la finance. Une décennie plus tard nous ne pouvons que constater l’échec des politiques menées au niveau européen par la Banque Centrale Européenne (BCE) en matière de relance économique, de régulation ou de transparence. Ainsi, au lieu d’être orientés vers des secteurs d’activités vitaux pour nos sociétés (comme la transition écologique), les crédits accordés par la BCE aux banques privés alimentent principalement des activités spéculatives et des projets destructeurs pour l’environnement.1 Enfin, comme le rappelle l’ONG Transparency International dans un récent rapport2, les grandes décisions prises par la BCE se font en toute discrétion et sans le moindre contrôle du parlement européen, alors que dans le même temps l’ONG alerte sur le risque de captation par des intérêts privés.

Alors comment en tant que citoyen-es pouvons-nous agir pour rendre possible un projet de société.renouvelé qui reposerait de toute évidence sur autre politique économique et monétaire ? Le projet de la Gonette tente de répondre à cette question à une échelle locale. Car si, au niveau global, les leviers d’action nous apparaissent inaccessibles, les monnaies citoyennes créent un espace de réflexion et de discussions. Elles sont aussi un terrain d’expérimentation où l’on peut décider collectivement du fonctionnement et des caractéristiques de notre monnaie.

Notre citoyen lambda
Notre citoyen lambda : « Monnaie sans conscience n’est que ruine de la société »
François Rabelais : médecin et homme de lettre ayant notamment officié à l’Hôtel Dieu à Lyon, Écrivain humaniste, libre penseur, il incarne les valeurs qui animent La Gonette.
François Rabelais : médecin et homme de lettre ayant notamment officié à l’Hôtel Dieu de Lyon, Écrivain humaniste, libre penseur, il incarne les valeurs qui animent La Gonette. N’avait-il pas dit : »Thésauriser est fait de vilain »

Et pour terminer nous aimerions reprendre la citation de notre citoyen lambda qui résume si bien l’esprit de cet article et de la Gonette : « Monnaie sans conscience n’est que ruine de la société. »