adhésion ville de lyon

Après Villeurbanne et la Métropole de Lyon, la Ville de Lyon adhère aussi à La Gonette !

 

L’année 2021 marque un vrai tournant pour le projet de La Gonette sur le plan des collectivités territoriales !

En effet, la Ville de Villeurbanne a amorcé la démarche en votant son adhésion le 29 mars dernier, suivie de la Métropole de Lyon le 26 avril puis la Ville de Lyon le 27 mai dernier !

Les trois collectivités se sont engagées dans un premier temps à rendre possible la rémunération des élu.es volontaires en gonettes. Et ce, dès juillet 2021 pour la Métropole de Lyon. Dans ce premier pas, elles s’engagent également à promouvoir l’usage de La Gonette afin de faire connaître la monnaie locale et ses intérêts pour le territoire et d’en démocratiser l’usage auprès du plus grand nombre.

Par ailleurs, Les villes de Villeurbanne et Lyon et la Métropole de Lyon sont désormais parties prenantes de la vie démocratique de La Gonette, en intégrant le Collège des Collectivités, comme chaque adhérent qui peut rejoindre le Collège des Utilisateurs & Utilisatrices ou le Collège de Partenaires. 1 adhérent = 1 voix. La Ville de Lyon sera représentée par Camille Augey, adjointe en charge de l’Emploi et de l’Économie Durable.

 

Revisionnez ici le Conseil Municipal et le vote sur l’adhésion de La Ville de Lyon à La Gonette (entre 7h24 et 7h53) –> https://www.youtube.com/watch?v=fr9ozLmxI-w

 

Un engagement de campagne de Grégory Doucet

Grégory Doucet signant la charte Gonette
Grégory Doucet, comme Bruno Bernard à la Métropole, s’était engagé à faire adhérer la Ville de Lyon à La Gonette

 

En France, de nombreuses collectivités ont déjà intégré la monnaie locale à leur fonctionnement !

La Ville de Nantes est adhérente à Moneko, la Communauté d’Agglomération du Pays Basque est adhérente à l’Eusko, ou bien encore la Ville de Grenoble est adhérente au Cairn…

Pour plusieurs intérêts :

  • Renforcer leur résilience en gardant la richesse des échanges économiques sur leur territoire. La monnaie créé de la richesse en circulant, et d’autant plus sur un territoire local dont elle ne peut sortir.
  • Investir dans la finance éthique grâce à tous les euros échangés en gonettes, alimentant un compte à la Nef et au Crédit Coopératif
  • Encourager les commerces de proximité et les entreprises & associations locales
  • Accompagner la transition écologique et solidaire grâce aux chartes éthiques des monnaies locales
  • Amorcer une démocratie monétaire territoriale et faire de la monnaie un commun

Découvrez, sur le site du Mouvement Sol, les partenariats déjà existants ailleurs en France –> https://sol-monnaies-locales.org/collectivites

 

Un levier de développement essentiel pour les monnaies locales

Pour les monnaies locales, souvent portées aujourd’hui par des associations citoyennes, les collectivités adhérentes apportent un réel gage de confiance à l’utilisation de ces monnaies auprès des habitants et entreprises de la région.

Circulant sur le territoire français depuis 2010, complémentaires à l’euro et encadrées par l’article 16 de la Loi ESS de 2014, les monnaies locales ont pour objectif de créer des espaces démocratiques locaux autour de la monnaie, d’investir dans la finance éthique grâce aux euros échangés placés dans les banques éthiques, d’alimenter une économie locale et réelle et de soutenir les commerces, entreprises et associations locales.

Plus les collectivités, les habitants et les entreprises se saisiront de la Gonette, plus l’économie locale, la finance éthique et la gestion démocratique de cette monnaie en seront renforcés et bénéfiques pour tout le territoire du Rhône.

 

ILS EN PARLENT

 

Lire aussi